Quels types de peintures utiliser en dehors de la peinture anti fouling pour la coque d’un bateau ?

Quels types de peintures utiliser en dehors de la peinture anti fouling pour la coque d’un bateau ?

Un peu perturbé pour l’entretien de votre bateau, a tel point que vous envisagez en acheter un autre. Restez zen, car LGD Net (Antifouling), un groupe d’experts dans l’entretien de bateaux, vous propose des solutions aussi bien des solutions en matière de peinture qu’en ce qui concerne les éventuels traitements contre l’osmose.


Alors, si c’est repeindre la coque de votre bateau qui vous pose problème, LGD Net vous conseil de la peinture anti fouling, les meilleurs vernis de bateaux. Mieux encore, vous y trouverez toutes les stratégies efficaces pouvant vous aider à venir à bout du phénomène de l’osmose et de sa prévention.

La peinture de bateau au polyester n’est certainement pas en reste et ne vous inquiétez pas pour ce qui est des prix, car pour Antifouling, votre satisfaction passe avant son profit. Penser à peindre la coque de son bateau est indispensable dans le processus d’entretien. Cependant, le plus important réside dans le choix de la peinture à utiliser.

Le type de peintures à utiliser pour peindre la coque d’un bateau

La peinture joue un rôle plus qu’important dans la survie d’un bateau, elle intervient comme une protection contre les coquillages, l’eau de mer, les chocs et la végétation. La conservation de la coque du bateau dépend fortement de la peinture extérieure. C’est pourquoi le choix de la peinture doit se faire en fonction du type de bateau et de l’emploi auquel il est destiné. Autant les emplois sont diverses, autant les peintures sont multiples. Ainsi, des peintures laquées seront utilisées pour des soucis de vitesse, des peintures anti végétatives pour définir les travaux de carénage.

Alors, quels types de peintures faut-il utiliser afin d’espérer une bonne conservation de la coque d’un bateau ? Il existe plusieurs types de peintures et chacune d’entre elles présentent aussi bien des qualités que des limites ou défauts. L’idéal est de choisir un type de peinture dont vous n’aurez pas besoin de changer à long ou à court terme, surtout évitez d’une marque à une autre. Ainsi, on distingue :

Des peintures polyméthanes, ce sont des peintures à plusieurs composantes qui nécessitent un mélange minutieux avant l’emploi. Certes, les plus difficiles à manœuvrer, mais elles sont les plus solides. Ne les appliquer pas sur un autre genre d e peinture, car elles n’y tiendront pas du tout ; Des peintures à huile, qui malheureusement ne sont pas très résistantes. En plus de ne pas procurer satisfaction, elles sont d’une application ardue. Mieux ne pas s’en servir ; Des peintures aikidméthanes, elles supportent mal l’humidité, mais elles sont d’une résistance incontestable et des peintures dites glycérophtaliques qui sont plus ou moins résistantes, mais très faciles à utiliser.

Ainsi, la particularité de chaque type est indispensable pour le choix de la peinture. Mais, quelle sera le rôle ou la fonction de cette dernière ? Cette problématique pourra faire l’objet d’une autre recherche.

Les commentaires sont clos.