La location de riad à Marrakech s’expose à Marseille.

La location de riad à Marrakech s’expose à Marseille.

Quand on pense à des vacances au Maroc, on pense à la ville rouge ; et quand on parle de location de riad à Marrakech, on entend immanquablement Riad Al Mamoune ! Oui, au cœur de cette ville magnifique, passez des vacances inoubliables dans cette maison d’hôtes au cœur de Marrakech.

Dans cette ville vibrante d’influences rurales et sahariennes teintées de l’art andalou que l’on surnomme aussi La perle du Sud, vivez ou revivez la magnifique expérience d’habiter dans un riad de la médina de Marrakech à proximité des souks et de la célèbre place Jemâa El Fna… Ne laissez personne vous raconter ses vacances et lancez vous !

L’immobilier marocain à Marseille

Le salon de l’immobilier et de l’art de vivre marocain qui s’est tenu il y a quelques jours dans la ville de Marseille a connu un succès commercial inattendu. En effet, cette manifestation culturelle, commerciale et festive dédiée aux plus de 180 000 ressortissants marocains établis dans les régions du Midi de la France est soutenue par le Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’Espace, par le Secrétariat de l’artisanat et par le Consulat du Royaume du Maroc à Marseille. Cette année, elle a vu la participation de visiteurs de plusieurs régions du Sud de la France, de Corse, de Suisse ainsi que d’Italie.

Pour les organisateurs de cet évènement, cette réussite est une grande satisfaction et « le rendez-vous de Marseille devient désormais annuel ». L’instigateur a d’ailleurs déclaré que « beaucoup d’exposants, initialement prudents à l’idée d’un salon à Marseille, qui n’est pas connue comme une cité à forte concentration de marocains, ont été agréablement surpris de se voir envahi par des masses de Marocains et d’amis du Maroc ». Pour lui, cela s’explique par le fait que le Maroc est apprécié par ses amis de l’étranger et que les marocains eux même sont attachés à leur pays d’origine. Pour les exposant aussi, le constat est à la satisfaction puisque les représentants des établissements bancaires et des compagnies de promotion immobilière ont eu, pour la plus part, environ 40 000 visiteurs durant les trois jours du salon.

De plus, la demande d’immobilier au Maroc est très grande, même de la part des non marocains et aujourd’hui, tout le monde veut avoir un riad ou un appartement à Marrakech, Fès, Essaouira ou ailleurs dans le Royaume. Et cela concerne aussi bien les cadres d’âge moyen, désireux de s’établir au Maroc de façon définitive, que les retraités qui veulent passer leurs vieux jours dans le climat chatoyant du Maroc, surtout que ce pays offre nombre d’avantage comme le coût de la vie, les avantages fiscaux, etc.

Durant ce salon, l’immobilier n’a pas été le seul à avoir été mis à l’honneur. En effet, l’artisanat marocain, avec une belle médina montée sur une superficie de 300 m² a offert une belle représentation de l’art de vivre marocain et présenté des espaces typique de cette antique cité : artisans en action, bazars, souks, tatoueuses au henné, espaces de dégustation de gâteaux traditionnels et de thé. Un restaurant monté sous un grand chapiteau caïdal a proposé des plats du terroir qui ont fait la joie de beaucoup de personnes. Ces espaces ont permis, à ceux qui ne la connaissant pas, de découvrir un peu de la couleur, des formes, des senteurs et saveurs du patrimoine culturel du Royaume.

Et la société civile a également joué de sa partition pour rendre la fête encore plus belle par l’élaboration, au sein du salon, d’un « village associatif » permettant aux associations participante de présenter leurs projets aux visiteurs, de nouer des contacts et de joindre leurs efforts pour une meilleur visibilité de la communauté marocaine du Midi de la France.

Les commentaires sont clos.