Evolution du transport : du taxi à la moto

Evolution du transport : du taxi à la moto

Bluebird privilèges est une société française de « taxis motos» installée dans le 78, plus précisément à Conflans saint honorine. La spécialité de cette entreprise est de fournir un transport moto à Paris aussi rapide que sûr.

Le transport s’effectue sur toutes les destinations et à des prix fixes, quelque soit l’heure de la journée, le temps du trajet et le temps qu’il fait. La société dispose de toutes les assurances liées au transport de personnes à moto, ce qui peut être vérifié avec le chauffeur avant l’embarquement. Pendant le trajet, le client dispose même d’un casque connecté au bluetooth à partir duquel il peut recevoir ou passer des appels téléphoniques, discuter avec le chauffeur ou même écouter la radio. Bluebird privilèges met aussi à la disposition de ses clients des voitures de prestige avec chauffeur, les réservations se font soit par téléphone soit directement sur le site web.

La recrudescence des taxis motos dans les villes, plus précisément dans les aéroports et les aérogares pourrait être due au principal avantage de ce mode de transport qui est la rapidité. Il est clair qu’en taxi moto on parcoure plus rapidement les distances et l’on affronte mieux les embouteillages. Considérée à une époque comme une prestation de luxe destinée aux hommes d’affaires, personnalités et hommes politiques pressés, le transport en moto sur Paris fourni par quelques pionniers sur le marché français tels que Citybird, Motojet ou encore Bluebird privilèges est devenu accessible à un plus grand nombre de personnes. En effet depuis 2009 certaines de ces sociétés appliquent des tarifs promotionnels calqués sur le modèle low-cost des transporteurs aériens. Est-ce que cette consommation de plus en plus accrue de taxis motos pourrait porter préjudice aux taxis à quatre roues qui ne sont plus les seuls maîtres sur le marché ?

Les taxis à quatre roues ont mené une opération escargot le 8 Décembre 2009 à partir de 10h. Environs 300 taxis se sont retrouvés sur le champ de mars en provenance des aéroports d’Orly et de Roissy. La raison de cette grève, Protester contre de nouvelles dispositions entrant en vigueur le 11 décembre 2009 et autorisant selon les médias papier (Le parisien), Internet (leparisien.fr) et même radio (France Info) les taxis motos à prendre en charge des clients aux stations de taxi. Selon les acteurs de la profession, cette grève n’a aucun lien avec le possible préjudice que les taxis motos portent aux taxis véhicules car selon Xavier FONTE Directeur de skoot.fr, Les motos taxis répondent à un besoin et à des goûts spécifiques et donc n’entrent pas réellement en conflit d’intérêt avec les taxis voiture. Deuxièmement même si leur nombre est en constante croissance, les taxis motos ne sont pas assez nombreux (environs 200 véhicules) pour faire de l’ombre aux quatre roues. De plus ces nouveaux transporteurs obéissent à des lois très strictes qui font que pour les non fraudeurs il n’ya pas moyen de « piquer » la clientèle des taxis, entre autres ils n’ont pas le droit de prendre des clients à la volée mais uniquement ceux qui ont fait une réservation. Les chiffres tendent à montrer qu’il y’a suffisamment de clientèle pour les deux types de transports et vu la différence de services proposés on peut donc conclure que les taxis motos n’ombragent pas le fonctionnement des taxis quatre roues.

http://www.bluebird-privileges.fr/

Les commentaires sont clos.