L’univers interactif de l’audiovisuel

L’univers interactif de l’audiovisuel

Pour les petits réalisateurs amateurs ne disposant pas de matériels propre, la location du matériel audiovisuel est la solution adaptée à la situation.

Mais parfois, cela se révèle fastidieux et surtout, coûteux. C’est pourquoi, ACS-communication à eu l’ingéniosité de à la disposition de tous un matériel hi-tech, ainsi qu’une unité de tournage qui vous permettra de réaliser des vidéos légères de qualité.
ACS-communication, plus qu’un prestataire de service, un partenaire pour vos productions audiovisuelles…

Le tournage vidéo

Une vidéo raconte toujours, ou du moins généralement, une histoire. Qu’il s’agisse d’une tranche de vie familiale que l’on veut représenter par des vacances, un mariage ou toutes autres cérémonies, il faut bien penser à ce que l’on veut faire ressortir pour le raconter de la belle plus des manières, de sorte que votre film soit original.
Pour cela, il faut s’aider d’un certain nombre de choses comme le décor, le son, les prises de vue, etc. Les prises de vue sont sans doute les plus importantes car permettant de soutenir le discours recherché. Elles sont généralement de deux ordres : la prise de vue objective qui raconte l’histoire de l’extérieur, comme un spectateur et la prise de vue subjective qui envisage les choses du regard du personnage.

A côté de la prise de vue, il y a la valeur de plan qui correspond à la place occupée par le sujet dabs une image. Il est conseillé d’exécuter divers sortes de plans afin de dynamiser et de faciliter le montage. Il y a plusieurs valeurs de plans possibles :
– Le plan général qui situe l’action,
– Le plan d’ensemble qui sert à montrer le personnage des pieds à la tête,
– Le plan rapproché taille mettant l’accent sur un personnage,
– Le gros et très gros plan, se focalisant sur le visage ou sur un détail,
– Le plan américain, cadrant le personnage jusqu’à mis cuisse.
Afin d’éviter les effets sautes d’image lors du montage, il faut filmer divers plans avec des valeurs de plans vraiment différentes.

D’autre part, il faut noter que l’axe de la caméra pèse sur l’interprétation que l’on peut faire d’une image ; il existe trois axes de base :
– L’axe normal où l’on filme à grandeur nature ; cette vue n’a pas d’effet particulier et se rapproche autant que faire ce peut du réel,
– La plongée, qui écrase la scène et les personnages se situant en dessous de la caméra. Cet axe permet de créer une tension, d’amplifier la grandeur d’un lieu ou de souligner la fragilité d’un personnage,
– La contre plongée plaçant le sujet au dessus de la caméra, rendant ainsi le personnage plus imposant ou dramatisant une scène. Elle est utilisée pour accompagner le mouvement des personnes ou pour décrire un lieu par la combinaison de quatre mouvements (travelling vertical, travelling horizontal, panoramique horizontal ou latéral et panoramique vertical) de caméra.

Il est également possible d’user du zoom pour changer la valeur de plan ; mais l’action ne doit pas être trop rapide, car il faut permettre au public de comprendre ce que l’on montre. Il faut rappeler que le zoom n’est pas un mouvement de caméra mais simplement un changement focal permettant de faire varier la valeur d’un plan.

Les commentaires sont clos.