Du 4 au 9 novembre : 35ème édition du festival du film international et indépendant de Bruxelles

Du 4 au 9 novembre : 35ème édition du festival du film international et indépendant de Bruxelles

film.jpg« Les Jardins De Samira » Un film marocain au festival de Bruxelles…

Dans le cadre du festival du film international et indépendant qui se déroulera à Bruxelles, 60 films rentreront en compétition du 4 au 9 novembre.
Ce festival à pour but de réunir les différents pays invités mais aussi de permettre aux réalisateurs de présenter leurs cultures à travers des œuvres cinématographiques.
Plusieurs pays seront présents, l’Egypte, l’Inde, l’Estonie, les Etats-Unis, la Belgique…et entre autre le Maroc !

Cette année, c’est le long métrage « Les Jardins de Samira » de Latif Lahlou qui a été retenu pour représenter les couleurs du Maroc durant le festival.

Dans son film Latif Lahlou raconte la vie d’une jeune femme, Samira, pétillante et pleine de joie qui n’aspire qu’à se marier et fonder une famille.
Son père parvient à lui trouver un mari riche comme elle le souhaitait.
Sa joie laisse très vite place à la déception lorsqu’elle découvre que son mari est impuissant.
Ce dernier adopte alors une attitude froide et brutale envers elle pour compenser sa faiblesse.
C’est le début du calvaire de Samira qui passe ses journées dans la ferme de son mari à s’ennuyer.
Mais la jeune femme ne va pas tarder à montrer de l’intérêt pour le jeune neveu de son mari, Farouk.
Samira devient infidèle et son mari trompé…jusqu’à ce que celui-ci découvre ce qui se tramait dans son dos.
Il décide alors de congédier son neveu malgré les supplications de son épouse…
Dans ce film, Latif Lahlou montre d’une certaine façon, la difficulté des traditions au quotidien dans un pays en pleine mutation.

Durant ce festival, la population aura accès aux productions audiovisuelles de différents réalisateurs venus du monde entier, les œuvres produites par ces réalisateurs avec peu de moyens auront l’occasion d’être visionnées et connues.
Le festival est de plus un lieu de rencontre pour les cinéastes indépendants qui souhaitent discuter ou échanger des contacts avec des partenaires étrangers.
Depuis 35 ans, le festival continue d’exister et d’innover, il bénéficie désormais d’une renommée mondiale.

Et pour élargir la thématique:

Boulogne Billancourt, une ville dont les caractéristiques font bon ménage avec la location de matériel audiovisuel.

Les commentaires sont clos.