Du 18 au 27 Octobre : Festival National du Film Marocain

Du 18 au 27 Octobre : Festival National du Film Marocain

filmtanger.jpg"" Cette année, pour cette 9e édition du Festival, la production nationale ne devrai pas non plus décevoir le public car figureront au menu, des œuvres qui ont déjà fait leurs preuves dans le « box office » national. Sera reçu pour l’occasion, une pléiade de cinéastes, réalisateurs, artistes et comédiens sans oublier un public avide des nouveautés du 7e art marocain.


La ville de Tanger accueillera cette année et pour la troisième fois, le Festival national du film marocain (FNFM) ; après la 5e édition en 1995 et la 8e en 2005.
Cette dernière avait été une vraie réussite et avait proposé 63 films, 21 longs et 42 courts métrages. Ce 8e Festival national film avait été très professionnelle et une grande évolution du cinéma marocain avait été remarquée et remarquable ; se traduisant sur un plan technique autant que thématique. En effet, les réalisateurs avaient compris qu’il fallait inventer un langage cinématographique en prise avec la réalité de leur société.

Cette année, pour cette 9e édition du Festival, la production nationale ne devrai pas non plus décevoir le public car figureront au menu, des œuvres qui ont déjà fait leurs preuves dans le « box office » national. Sera reçu pour l’occasion, une pléiade de cinéastes, réalisateurs, artistes et comédiens sans oublier un public avide des nouveautés du 7e art marocain.

Parmi les films à grand succès, on pourra retrouver « Moroccan Dream », réalisé par Jamal Belmejdoub, que l’on a vu en haut de l’affiche de plusieurs salles nationales (Mégarama et Lynx à Casablanca, Royal à Rabat et Le Colisée à Marrakech). Sur un thème d’actualité « Le rêve de traverser vers l’autre rive de la Méditerranée », le réalisateur nous fait suivre non pas des jeunes infortunés mais des athlètes en quête de nouveaux horizons. Une autre nouveauté, « Nancy et le monstre » de Mohamed Fritess qui nous emmène dans une aventure amoureuse qui finit mal : victime d’un accident, le fiancé d’une danseuse est brûlé et devient un monstre aux yeux de tous.
Nous pourrons également voir dans la programmation, le nouveau long métrage de Farida Bourquia intitulé « Triq laâyalat » (« Le chemin des femmes ») qui réuni le must des acteurs marocains, comme Mouna Fettou, Bastaoui, Khouyi et Aïcha Mahmah. Ce film tourné comme un road-movie, suit une jeune femme qui fait le trajet Marrakech-Tétouan pour rendre visite à son mari incarcéré dans une prison du Nord.
Le réalisateur Hamid Faridi sera également au rendez-vous et présentera son film « Le voleur de bicyclette ». Celui-ci nous transporte dans le beau décor de Bouznika et nous fait suivre une histoire pleine de rebondissement.
« Le bar », nouveau film de Hassan Benjelloun, lui revisite l’histoire des marocains de confession juive de façon émouvante et captivante. Daoud Aoulad Sayed sera également de la fête avec son dernier film « En attendant Pasolini ».

Beaucoup d’autres cinéastes marocains prestigieux seront de la partie et viendront avec plaisirs vous présenter leur œuvre. A noter que le dernier délai pour l’inscription des films était le 31 août mais que pour obtenir des accréditations, vous avez jusqu’au 30 septembre.

Les commentaires sont clos.