Le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale vient de signer 7 conventions avec les entreprises retenues pour le développement du secteur de l’artisanat. Il s’agit d’un contrat-programme qui s’inscrit dans le cadre de la vision 2015.

Après un appel d’offre lancé l’an dernier, 7 entreprises ont été retenues « comme étant les futures locomotives de l’artisanat marocain ».

Il s’agit de 5 entreprises Diversam Comaral (bougies de décoration), Mocary, Maison Méditerranéenne, Majka, Meublatiss (meubles et décoration), et 2 consortiums Dolidol & Layalits (industrie) et Maroc Souvenirs & My Artisanales (distribution).

M. Adil Douiri, Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale a souligné qu’en vertu des ces conventions, « les parties signataires s’engagent à atteindre, sur 5 ans, un chiffre d’affaires cumulé (des 7 acteurs de référence, champions du secteur) de l’ordre de 2,4 milliards de dirhams dont trois quarts à l’export, contre un investissement en infrastructures d’un montant de près de 80 millions de dirhams ». Elles devront également « contribuer matériellement à la création d environ 2.800 emplois sur les cinq années à venir ».

Quant au Ministère, il s’engage à travers le Département de l’Artisanat ainsi que la Maison de l’Artisan à « accompagner ces entreprises championnes dans la mise en place des partenariats durables avec des réseaux de commercialisation ciblés à l export et ce, à travers un appui à la prospection et au démarchage de ces réseaux », principalement au près de la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Espagne.

Il se chargera également via l’ANPME (Agence Nationale des Petites et Moyennes Entreprises), des expertises de production et des designs à hauteur de 80%, ainsi que du financement des salons professionnels internationaux. Les entreprises sélectionnées bénéficieront ainsi d’un soutien au niveau de toutes les démarches administratives effectuées.

Par ailleurs, cette stratégie de développement du tourisme ambitionne « la création de 300 entreprises dont 15 à 20 acteurs de référence et 115.000 nouveaux emplois et la formation de 60.000 cadres en la matière ».